Choisir le bois pour sa terrasse : choisir en fonction du prix, aspect, entretien, …

A savoir : quelque soit le bois que vous allez choisir, il devra être de classe 4. La classe IV vous assure une bonne tenue aux intempéries : bois capable de supporter un taux d’humidité supérieur à 20 % et l’eau stagnante.

Pour choisir le bois de votre terrasse, quelles sont les priorités pour votre terrasse en bois ?

le plus petit prix possible ?
bois à aspect contemporain ? brut ?
bois fortement résistant à la pluie, neige, … ?
bois avec un minimum d’entretien ?
terrasse bois facile à poser ?
respect des règles environnementales ?

Choisir un bois pour une terrasse à petit prix

Sans aucun doute les résineux avec notamment le pin (pin sylvestre ou maritime par exemple) qui est aujourd’hui très utilisé. Attention toutefois pour ce type de bois, un traitement (autoclave) est impératif pour lutter contre les intempéries.

Lame de pin classe 4 autoclave

Notez qu’il existe différents traitements pour autoclaver. Préferez certains procédés qui remplacement certains procédés hautement toxiques par une « chimie verte », dont les composants viennent notamment de l’agriculture (Colza, Tournesol).

Enfin, un nouveau traitement dit d’oléothermie (thermohuilage des bois) commence à être plébiscité.

Défaut des terrasses en pin : elles marquent beaucoup / ne supporte pas les charges lourdes; la résine peut transpirer en cas de fortes chaleurs répétées.
Notre conseil : choisissez un pin autoclavé de classe 4
Prix : à partir de 20 €/m2

Choisir un bois suivant son aspect : contemporain, brut, …

Pour une terrasse bois contemporaine, privilégiez le bois exotique comme l’ipé, le teck, doussié, iroko… qui ont l’avantage de ne pas bouger dans le temps et proposent des couleurs chaudes.
De plus, vous pouvez trouver aujourd’hui des bois exotiques labellisés FSC (issue d’une bonne gestion forestière).

Terrasse bois en ipé

2 soucis majeurs au bois exotique :
– le prix (minimum de 60€/m2  jusqu’à 200€/m2)
– la densité / dureté du bois qui le rende plus difficile à travailler (nécessité de pré perçage).

La grande tendance est le bois composite qui est un mélange de bois et de matériaux composites. Ce bois composite se distingue par un large choix de couleur et une durabilité excellente.

Terrasse en bois composite

Le plus gros souci du bois composite : le prix ! Jusqu’à une 100aine €/m2 pour un bois composite ayant un rendu très proche du bois.

Si vous souhaitez une terrasse à l’effet bois brut, privilégiez les résineux ou les feuillus (la grande tendance étant le robinier).

Choisir un bois résistant

Vous aurez le choix entre :

– les bois exotiques : extrêmement dense et naturellement imputrescible,
– le bois composite
– certains bois européens, dont le très en vogue robinier (appelé aussi faux-acacia) : naturellement ‘classe 4’, comptez une 60aine d’€ le m2.

Choisir un bois facile à travailler

Sans conteste, ce seront les terrasses en résineux (pin,…) ou feuillus (robinier, chaine,…).
Les bois exotiques sont quant à eux difficile à travailler car extrêmement dense : percez un bois exotique nécessite courage et du matériel de pro !

Choisir un bois en pensant aux respects de règles environnementales

Si pour vous l’écologie est au centre de vos attentes, alors le bois composite ou le bois exotique doivent être exclus ! Le 1er est issu d’un traitement chimique et le second de forêts lointaines (donc pollution dûe aux transports).
Vous choisirez donc des bois provenant de forêts locales ou nationales : le robinier est certainement ce qu’il vous faut.

Préférez également des bois labellisés FSC : Forest Stewardship Council : organisation non-gouvernementale, à but non lucratif et indépendante, qui a été créée pour promouvoir à travers le monde un mode de gestion responsable et durable des forêts.

Dossier spécial Terrasse bois.

Retour haut de page