Surélévation maison

Comment surélever sa toiture pour ajouter un étage à sa maison ? Quel prix pour une surélévation ? … La surélévation de maison (dite « par le toit » ou « extension verticale ») est souvent utilisée pour les maisons de ville, lorsque la surface de terrain n’est pas suffisante pour une extension horizontale ou que les propriétaires ne souhaitent pas sacrifier une parcelle de terrain pour leur agrandissement. Les interventions peuvent avoir lieu aussi bien en zone rurale qu’en plein centre ville.

Au delà de créer une nouvelle surface habitable, rehausser sa maison pour y ajouter un étage, la surélévation de maison permet :

– d’améliorer la performance énergétique de votre habitation en améliorant l’isolation en toiture (25 à 30% des déperditions thermiques d’une maison passent par le toit !),
– proposer de nouveaux points de vues pour les pièces en étage,
– permettre de mieux capter le rayonnement solaire afin d’utiliser des panneaux solaires (production d’électricité et / ou eau chaude).

A noter qu’une surélévation de maison peut se faire sur l’emprise au sol totale ou partielle du bâti existant.

Quelles autorisations pour une surélévation de maison ?

Avant de vous lancer dans votre projet de surélévation, voici les autorités qui vous délivreront les autorisations nécessaires pour votre projet :

  • Votre copropriété : si votre maison faisait partie d’un lotissement, référez-vous à votre règlement de copropriété pour connaître les possibilités d’extension,
  • Mairie / urbanisme : vous devrez savoir si votre maison est en zone PLU ou en zone Rurale / Hors PLU ainsi que le POS en vigueur (Plan d’Occupation des Sols). Cela peut avoir un impact sur le type d’autorisation à obtenir. Par exemple, si vous êtes en zone PLU et que votre surélévation n’excède pas 40m², une « simple » déclaration de travaux suffira. Dans tous les cas, c’est la surface de plancher créée qui imposera un permis de construire ou une déclaration de travaux. Vous devrez déposer soit un dossier de permis de construire (superficie supérieur à 20 m²) soit une déclaration de travaux (superficie inférieure à 20 m²). Si le total de votre maison avec surélévation atteignait les 150 m², un architecte devra superviser le chantier.
    Attention, dans certaine commune, vous devrez déposer un permis de démolir, vérifier ce point auprès des services d’urbanisme de votre ville ou commune.
  • ABF / Architecte des Bâtiments de France : en fonction de votre localisation, vous pourriez être dans un périmètre classé. Les surélévations pourraient être interdites ou contraintes par des hauteurs maximales ou matériaux particuliers.
  • Voisinage : une surélévation de maison effraie bien souvent le voisinage. Perte de luminosité, ombrage sur le jardin, vis-à-vis, … il est important d’en parler pour rassurer vos voisins directs. En l’absence de dialogue, un voisin récalcitrant pourrait faire une réclamation pendant la procédure du permis de construire ou déclaration de travaux.

Si vous souhaitiez optimiser les délais d’avant-projet pour votre surélévation, vous pouvez mener en parallèle des autorisations une étude des fondations / charpente (si dépose non totale).

Comment savoir si votre maison peut supporter un étage supplémentaire ?

schema surelevation toiture
Schéma et principe d’une surélévation bois

Quelque soit la technique choisie, votre surélévation entrainera une surcharge à votre édifice. Vous devez donc vous assurer que les murs porteurs ainsi que vos fondations seront assez résistantes pour la supporter. Pour cela, vous devrez faire réaliser une étude des fondations, mûrs porteurs et toiture.

Une excavation au droit des fondations doit donc être réalisée pour en vérifier la composition. Pour les murs porteurs, il s’agit d’une étude de résistance des matériaux. Il est possible qu’un perçage des mûrs soit réalisé pour s’assurer de leur composition.

A la fin de cet audit, le bureau d’étude vous fournit un rapport d’état des structures porteuses de votre maison.

Si vos fondations et/ou les murs porteurs ne sont pas assez résistants, vous aurez 2 solutions :

– soit abroger votre projet,
– soit renforcer les déficits de structures. Si c’était le cas, sachez que ce type de travaux de renforcement représente un surcoût important.

Si vous ne déposiez pas entièrement la toiture, une étude de la charpente sera à prévoir.

Surélévation bois

La surélévation bois est bien souvent sélectionnée par les particuliers pour leur projet : structure plus légère que le parpaing (du fait de la légèreté de sa masse, le bois est aussi plus résistant que les autres matériaux), chantier plus rapide, meilleur pouvoir isolant,… 28% des surélévations de maison sont en bois (en forte croissance depuis 2015) .

Les étapes d’une surélévation de maison

  1. Étude des fondations, porteur et toiture
  2. Permis de construire ou déclaration de travaux
  3. Dépose / déconstruction de la toiture existante :
dépose de la toiture existante
Dépose de la toiture existante
  1. Perçage de la dalle (ancien sol des combles) pour l’insertion du futur escalier d’accès au nouvel étage,
  2. Ré-hausse des murs périphériques,
  3. Pose de la nouvelle toiture, de l’ossature bois, pare vapeur et de l’isolant :
pose toiture surelevation
Pose de l’ossature bois, de l’isolant, de la charpente, puis de la toiture
  1. Pose de l’escalier intérieur,
  2. Aménagement intérieur.

Astuces Architecteo pour votre surélévation

Pour accélérer les délais de montage et limiter la surcharge sur la maison existante, nous vous conseillons de choisir un système constructif léger comme le bois ou l’acier. Ces 2 matériaux offrent la possibilité d’un chantier sec et permettent la construction de la structure en atelier, il ne reste plus qu’à la poser sur l’édifice (quelques jours suffisent).

Photos avant-après surélévation

Surélévation bois avec extension maison - photos avant après
Avant – après la surélévation bois et extension de la maison
Photos avant après de la surélévation d'une maison traditionnelle (année 80)
Photos avant après de la surélévation d’une maison des années 80
Surélévation bois à toit plat d'une maison architecte - photos avant après
Avant – après la surélévation à toit plat d’une maison d’architecte

Prix / Coût d’une surélévation

Le prix moyen d’une surélévation de maison varie de 1.500 euros/m² pour une structure brute à plus de 2.500 euros pour un aménagement complet (cloisons, sanitaires, électricité…).

Exemples de prix de surélévation :

Votre surélévation nécessitera l’intervention obligatoire d’un architecte si la surface totale de votre maison avec surélévation dépassait les 150 m². Si c’était votre cas, le prix de votre surélévation augmentera de 10 à 12% pour les honoraires d’une mission complète d’un architecte (comprenant étude de faisabilité, plans, permis de construire, sélection des artisans, suivi du chantier, réception des travaux).

Les variations de prix d’une surélévation dépendent :

– de la difficulté d’accès au chantier, terrain difficile ou accidenté,
– type de structure à créer : parpaing, bois, métal, monomur, …
– type de revêtement extérieur : bardage bois, fibre de ciment, enduit, …
– type de couverture (toit plat, type de couverture, …) et d’isolant (intérieur / extérieur),
– enfin le niveau de finition intérieur fait également largement fluctué la facture.

Devis en ligne sur mesure pour votre surélévation de maison

Retour haut de page