Guide pour bien suivre son chantier de rénovation

Suivre ses travaux de rénovation ne s’improvise pas au dernier moment. Voici tous nos conseils pour appréhender au mieux votre rénovation de maison ou d’appartement et vivre le plus sereinement possible vos travaux !

1 – Avoir des plans précis

Les artisans détestent les clients qui changent d’avis toutes les semaines sur l’emplacement de telle ou telle cloison, porte, … ainsi afin d’éviter ce genre de situation, faites des plans précis. Pas la peine de faire des plans en 3 dimensions ! Faites un plan classique, dessinez le à la main si vous n’êtes pas à l’aise avec les logiciels d’aménagement / plan de maison, ce qui compte : avoir une vue d’ensemble et une vue de chaque pièce à rénover.

L’astuce Architecteo : ayez toujours avec vous le plan finalisé de votre future maison ou appartement. Prévoyez plusieurs photocopies que vous laisserez aux artisans ou que vous scotcherez sur la face intérieure de votre porte d’entrée. Comme cela tout le monde pourra s’y référer.

2 – Suivre les artisanssuivi-chantier-g

Si vous habitez à proximité de votre rénovation, passez tous les jours (5 ou 10 minutes) le matin et le soir.
Le matin cela permet de faire le tour des travaux en cours / à faire et de re-préciser ce que vous attendez exactement.

L’astuce Architecteo : le soir cela permet de vérifier l’avancée des travaux et de laisser un petit mot (prenez des post-it avec vous) à l’endroit où vous avez vu une erreur… Et le lendemain matin, vous faîtes le tour des post-it avec les artisans pour vous assurer qu’ils aient bien compris votre demande. On insiste jamais assez…

Si vous n’habitez pas à proximité, une réunion de chantier par semaine est un minimum.

3 – Les travaux sont -ils conformes au plan / à ce que vous aviez décidé ?

Ayez toujours avec vous le plan de la rénovation finalisée de votre future maison ou appartement. Prévoyez plusieurs photocopies que vous laisserez aux artisans ou alors une seule que vous scotcher sur l’intérieur de votre porte d’entrée. Comme cela tout le monde peut s’y référer.

Certains travaux en impacteront d’autres à terme : les niveaux des sols sont importants. De leurs bons niveaux découleront l’alignement des portes, des fenêtres, … Pensez aux futurs revêtements et à leur épaisseur (mini 1 cm pour du carrelage, quelques millimètres pour un béton ciré, plusieurs centimètres pour du parquet, …). Mesurez à deux fois ! Un niveau laser est bien utile dans ces cas là.

L’astuce Architecteo : prenez des photos avant / pendant / après votre rénovation, cela vous permettra de vous retourner contre les artisans ayant effectué des malfaçons. Ces photos sont également importantes si vous deviez refaire des travaux, réparer suite à un dégât des eaux, réaménager des espaces ou simplement les donner au futur acquéreur.

En effet, il est toujours bon de savoir où passent les gaines électriques, circuits d’eau, … et avec une photo, c’est tout de suite plus clair.

4 – Rectifiez au besoin

En effet, il est très difficile de toujours s’imaginer l’ensemble des problématiques liées à une rénovation.

Il y a toujours des impondérables dans ce type de chantier : on découvre souvent après avoir démoli une cloison, démonter une cuisine, … que certains raccordements ne sont pas là où on les espérait, que l’on va devoir refaire un plafond car les niveaux entre les 2 pièces diffèrent de 2 ou 3 centimètres, … Bref une rénovation, cela peut être épuisant à suivre, autant le savoir avant et ne pas se laisser aller à l’énervement. Il y a toujours des solutions.

L’astuce Architecteo : Ne pensez pas « problèmes » mais « changements de situations ». C’est un peu la méthode Coué, mais cela permet de toujours prendre du recul et donc de ne pas paniquer afin de prendre les bonnes décisions.

5 – Les finitions aussi importantes que le gros œuvre

Cela peut paraître évident mais les finitions seront le seul souvenir que vous aurez de votre rénovation. Ainsi, il est primordial d’avoir un niveau de finition parfait (sinon, à quoi cela sert-il de faire appel à des artisans ?).

Soyez intransigeant sur les travaux de finition et apportez un soin particulier au plafond (joint et peinture). En effet, les artisans travaillent avec un éclairage portatif alors que vous allez surement installer des lustres / plafonniers. C’est à ce moment que vous verrez si les joints placo / peintures sont vraiment dignes d’un professionnel ! Et donc peut être trop tard …

L’astuce Architecteo : lorsque les joints de placo seront finis (le soir même) passez avec une lampe halogène, utilisez un escabeau du chantier et demandez à l’artisan plaquiste d’éclairer le plafond en lumière forte ET lumière rasante. Vous verrez tout de suite l’ensemble des défauts. S’il y en avait, insister pour obtenir un rendu parfait / re-poncer ou refaire les joints.

Retour haut de page