Les points importants pour choisir son isolation

Les points faibles à surveiller pour votre projet d’isolation
En général, une maison offre à la chaleur mille occasions de s’échapper. Ces points faibles de la construction sont de deux ordres:
–    Les déperditions surfaciques (40% des pertes de chaleur) sont liées au phénomène de conduction par les parois… aussi bien les murs que les fenêtres (si elles ne sont pas performantes).
–    Les « ponts thermiques » (de 5 à 25 % des pertes de chaleur) sont comparables à des « brèches » où s’engouffrent les calories (ils sont généralement situés dans les liaisons murs/planchers, les liaisons entre les murs de façades et les murs de refend, au niveau des fenêtres et aux angles).
Deux autres points doivent particulièrement retenir l’attention : le renouvellement d’air et la toiture qui, si elle est mal isolée, peut laisser s’échapper une importante quantité de chaleur.

1. Pour avoir plus de chaleur
Les flux calorifiques qui vont de l’intérieur des locaux chauffés vers l’extérieur (lorsque la température extérieure est inférieure à la température intérieure) par les murs, les planchers, les portes, les fenêtres, la toiture… doivent être ralentis et limités grâce à l’isolation thermique.

2. Pour avoir moins de dépenses
Une bonne isolation protège aussi bien les murs que les points faibles de la construction, situés principalement aux jonctions entre les murs et entre les murs et planchers, limitant ainsi efficacement les déperditions thermiques. En conséquence, l’installation de chauffage pourra produire moins de chaleur pour une même température d’ambiance. Les consommations énergétiques (et leurs factures) s’en trouveront largement allégées. Ainsi, une maison bien isolée peut consommer jusqu’à deux fois moins d’énergie qu’une maison peu ou mal isolée.

3. Pour avoir un meilleur confort
Jusqu’à il y a peu, on associait la nécessité d’isoler aux climats froids. Mais les différentes canicules de ces dernières années nous ont montré une autre manière de voir les choses… Car une bonne isolation empêche les calories de sortir de la maison en hiver, certes, mais en été, cette même isolation, si elle est de qualité, permet d’éviter que la chaleur ne rentre. Isoler les murs, les planchers et les combles est donc une garantie de confort pour l’hiver et pour l’été.

4. Pour limiter son impact sur l’environnement
En moyenne, le chauffage utilisé par un ménage français induit l’émission de 2,46 tonnes de C02 chaque année, le gaz à effet de serre majoritairement responsable du réchauffement climatique. Pour remédier à cette situation, l’isolation des logements est une des voies importantes pour parvenir à réduire les émissions de CO2.

5. Pour échapper à la flambée des prix
Il est aujourd’hui acquis que les énergies fossiles se raréfient. En gardant notre rythme de consommation actuel, les réserves sont estimées à environ 40 ans pour le pétrole, 65 pour le gaz, 220 pour le charbon et 70 pour l’uranium… Est-il utile de préciser que plus les échéances approchent, plus les prix de ces énergies vont augmenter ? Isoler est un premier pas vers la solution car cela permet de réduire les besoins.

6. Pour valoriser son habitat
Conséquence directe de la raréfaction des énergies fossiles, les logements les moins consommateurs auront un argument de poids à présenter à la revente puisqu’ils représentent de réelles économies sur le long terme. On voit d’ailleurs apparaître ce nouveau réflexe avec l’étiquette énergétique pour les logements, délivrée lors de l’établissement du Diagnostic de Performance Énergétique…

Retour haut de page