Le chauffage avec les calories de l’air : Aerothermie

Qu’est-ce que aérothermie ?

L’aérothermie est une méthode consistant à puiser les calories présentes dans l’air extérieur. Ce système réclame de fait l’intervention d’une pompe à chaleur. Il fait donc appel au principe thermodynamique (qui exige de l’électricité) pour valoriser l’énergie « récoltée » avant ce la restituer dans le logement.

Comment fonctionne l’aérothermie ?

Selon le même principe que les pompes à chaleur géothermiques, les pompes à chaleurs aérothermiques vont chercher les calories grâce à un compresseur, installé en extérieur. Les calories sont restituées dans le logement via des émetteurs à air ou à eau. Un inconvénient, cependant, avec ce type de systèmes : la performance des PAC est pour partie dépendante de la température du milieu source (air extérieur, dont la température est fluctuante). L’efficacité est, de ce fait, amoindrie au fur et à mesure que la température de l’air chute. Idéalement, il convient de faire l’inventaire des autres possibilités utilisant des énergies renouvelables avant de se décider.

Comment la chaleur est-elle diffusée dans l’habitation ?

Les PAC air/air restituent la chaleur par ventilo-convecteur. Il s’agit donc d’un chauffage par convection, qui peut s’avérer moins intéressant en terme de confort qu’un chauffage par rayonnement. Les PAC air/eau peuvent être reliées à des radiateurs, des plancher chauffants ou des murs chauffants. Cette seconde solution (air/ eau) s’avère plus efficace, notamment du point de vue de la répartition de la chaleur.

Quelle installation nécessite l’aérothermie ?

Dans quels cas faut il faire appel à l’aérothermie ?

Prix / Combien ça coûte une installation aérothermie ?

Pour une maison de 130 m² existante, l’installation d’un système de PAC aérothermique en ré¬novation couplée à un système de chauffage par convection pré-existant, s’est montée à 14 000 €, hors crédit d’impôt et subventions. Par contre, il est important de noter que le crédit d’impôts ne prend en considération que l’unité extérieure de la PAC et ses équipements. Tout ce qui tient au système de diffusion de chaleur (depuis le gainage, jusqu’à l’installation de ventilo-convecteurs) ne rentre pas dans ce cadre.
Retour haut de page