Les modes de diffusion de la chaleur dans la maison

Au-delà du simple fait, devenu évident pour tous, de produire de la chaleur, un paramètre compte tout particulièrement pour le confort quotidien : le mode de diffusion de cette chaleur.

Quelle est la bonne température pour ma maison ?

Bien inférieure à ce que l’on constate le plus souvent ! Dans une maison correctement isolée, la température de confort se situe aux alentours de 19° dans les pièces à vivre et 16° dans les chambres. Des températures idéales pour la santé et bonnes pour le porte-monnaie comme pour l’environnement. Un degré de plus et c’est environ 7% de consommation supplémentaire en énergie ! Mieux vaut mettre un pull !

Comment est diffusée la chaleur dans la maison ?

Trois mécanismes principaux permettent la transmission de la chaleur vers un corps (une maison ou le corps humain, par exemple) :

– La diffusion par conduction fonctionne selon un principe de transmission de chaleur par contact entre deux corps de températures différentes.
– La diffusion par convection repose sur l’échange thermique entre un corps et l’air ambiant.
– La diffusion par rayonnement repose sur l’échange de chaleur véhiculée par les rayons infrarouges. A l’image du soleil qui chauffe le corps en été.

Quels sont les appareils pour diffuser la chaleur ?

Les plus connus des émetteurs de chaleur sont les radiateurs que l’on fixe au mur. Il en existe de plusieurs sortes : les convecteurs chauffent l’air par convection à partir de l’électricité ; les panneaux rayonnants émettent la chaleur électrique (produite par une résistance) par rayonnement ; les radiateurs à accumulation chauffent également par rayonnement mais réalisent leur montée en température lorsque le kilowattheure est le moins cher : un corps réfractaire stocke cette chaleur qui sera ensuite restituée selon les besoins ; enfin, il y a les « radiateurs » qui sont classiquement reliés à un chauffage à eau chaude. Précisions sur ce dernier point, qu’il existe des radiateurs « chaleur douce » avec une plus grande surface d’émission, fonctionnant avec une eau de l’ordre de 50°C : un système à la fois efficace et économe dans une maison bien isolée.
Autre solution de diffusion : les planchers et murs chauffants, basse ou moyenne température. Un réseau de diffuseurs (où circule de l’eau) est ainsi encastré dans le sol ou le mur et transmet ses calories à une vaste surface qui restitue lentement une douce chaleur à la pièce. Ce type d’émetteurs peut être relié à une chaudière gaz, chaudière bois, à un chauffage solaire ou à une pompe à chaleur.
Autre possibilités de diffusion : les appareils indépendants fonctionnant au bois : la cheminée, peu efficace, diffuse la chaleur par convection. Les inserts, foyers fermés, poêles et poêles à inertie sont préférables ; les modèles récents sont particulièrement intéressants du point de vue du rendement et de la chaleur diffusée par rayonnement.

Comment choisir son système de diffusion de chaleur ?

Chauffage électrique, chauffage central au gaz, fioul ou bois, chauffage solaire ou pompe à chaleur… tous ces modes de chauffage nécessitent des appareils qui diffusent la chaleur produite. Et le choix est vaste : radiateurs de tous poils, poêles de masse, murs ou planchers chauffants… rayonnement et convection sont les modes de diffusion les plus répandus. La diffusion par rayonnement est largement préférable : la sensation de chaleur est douce et il y a peu de mouvements d’air (donc moins de poussières et de sensation d’air sec). En outre, plus la surface de diffusion est grande, plus la température est homogène dans la pièce. Par contre, compte tenu de leur inertie, ce sont des émetteurs plus lents à monter en température que les émetteurs par convection. Le choix de ces diffuseurs dépendra aussi de vos besoins : maison secondaire ou principale, usage de la pièce prolongé ou non, présence au quotidien, possibilité de régulation ou non …

Retour haut de page