Rénovation thermique : déperdition thermique d’une maison mal isolée

Lorsqu’on souhaite effectuer une rénovation thermique, il faut tout d’abord connaître l’état de son isolation thermique / les déperditions thermiques et énergétiques de sa maison ou de son appartement.

Voici la répartition des différentes déperditions thermiques rencontrées dans une maison ancienne mal isolée / non isolée :

Répartition des déperditions énergétique dans une maison mal isolée - source QualitéConstruction
Répartition des déperditions thermiques dans une maison mal isolée – Source QualitéConstruction

Afin de prévoir votre budget en travaux de rénovation, il est donc fortement recommandé d’établir un bilan thermique complet pour examiner l’état de la toiture, mur, fenêtre, …

Si vous ne pouvez pas réaliser l’ensemble des travaux de rénovation / isolation, les professionnels doivent vous donner un ordre de réalisation : l’entreprise que vous choisirez devra donc vous établir un bilan précis des actions à mener en priorité. Notre conseil est de commencer par les parties de votre maison les moins isolées et correspondant au dessin / schéma ci-dessus : priorité à l’isolation des combles perdus, puis des murs, changement des fenêtres, …

Notez que le bilan thermique permet également d’analyser les différentes sources d’énergies renouvelables disponibles, auditer la nature exacte de vos besoins énergétiques et les différentes conditions climatiques de votre région :  autant d’information utiles pour bien choisir ensuite les matériaux, systèmes et professionnels.

Pour votre isolation, nous vous conseillons d’opter pour des isolants bio-sources (naturels) : ouate de cellulose, laine de chanvre, fibres de bois, laine de mouton,… quelques fois plus chers à l’achat, la résistance thermique est généralement supérieure avec en plus un geste éco-citoyen.

NB : pour choisir une bonne isolation, on prendra en compte la résistance thermique R des isolants qui figure sur l’étiquette du produit. Plus R est important, plus le produit est isolant.

Ne sous estimez pas non plus les problématiques de ventilation dans votre maison : des travaux d’isolation sans révision de la ventilation sont souvent la cause des futurs problèmes d’humidité, qualité de l’air, …

Ce n’est que dans un second temps, lorsque les différents points ci dessus sont verrouillés, que vous pourrez étudier l’état de vos différentes solutions de chauffage et envisager une rénovation. Cela ne sert à rien de modifier votre système de chauffage si votre isolation est inexistante !

Obtenir des devis comparatifs pour l’isolation thermique de votre maison

Retour haut de page