Les différents types de maison en bois

Une maison en bois est une construction dont la structure porteuse est en bois : le toit est porté par des éléments horizontaux ou verticaux en bois. Il existe 5 grands types de construction pour les maisons en bois : maison à ossature bois (83% des maisons bois sont des maisons à ossature bois), maison en poteaux poutres (10% du marché de la construction bois, en augmentation constante depuis 2018), maison en bois lamellé collé, maison en bois massif empilé et enfin les maisons bois à colombage. En voici le détail et des exemples de réalisations.

Le saviez-vous ?

9,7% des maisons individuelles construites en France sont des maisons en bois !

part systeme constructif maison bois
Répartition des types de construction bois les plus utilisées pour les maisons individuelles

En France, les maisons à ossature bois reste largement plébiscitée par les architectes et constructeurs de maisons bois. Ce système représente 83% (+ 2% sur une année) des constructions de maisons bois, viennent ensuite le système poteaux poutres (10% de part de marché, en hausse), panneaux massifs contrecollés ou contre cloués (3%, en baisse) et enfin le colombage et bois massif empilé (2%). Bien sûr certaines maisons en bois sont construites en combinant  plusieurs techniques (ossature bois /poteaux poutres) et sur de nouveaux procédés (lamibois, …).

Le secteur de la construction de maison bois évolue de plus en plus et les procédés deviennent de plus en plus techniques pour permettre l’édification d’habitat de plus en plus hauts, légers, performants, …

Maison à ossature bois (M.O.B)

L’ossature bois

La maison à ossature bois est un évolution de la technique du colombage : la structure de la maison est également constituée d’un ensemble de montants et de traverses en bois mais de plus faibles sections, peu espacés qui forment un cadre sur lequel on vient fixer des panneaux à base de bois qui assurent à l’ensemble une exceptionnelle rigidité. On dispose entre les montants et les traverses un isolant qui permet à cette technique d’offrir d’excellentes performances thermiques et acoustiques.
Le mur ainsi constitué reçoit ensuite un revêtement intérieur (plaque de plâtre, lambris …) et un revêtement extérieur (bardage bois, panneaux, pierre, brique, enduit …).

Maison bois en lamellé collé

Charpente en bois lamellé collé

Le lamellé-collé associe plusieurs lamelles de bois massifs (entre 3,5 et 4,5 cm d’épaisseur). Ce mode de construction dit lamellé-collé permet d’obtenir des bois aux dimensionnements précis, permettant une association aisée à l’acier, béton, … et de créer des formes précises : poteaux ronds, charpentes cintrées…

La norme française NFP21-400 assure des caractéristiques mécaniques pour le calcul de dimensionnement des sections : contraintes de flexion, traction, compression, cisaillement; rigidité; et la masse volumique moyenne des éléments.

Le lamellé collé connait un réel succès aujourd’hui auprès des constructeurs et donneurs d’ordre.

Maison bois à colombage

Construction en colombage

A partir du moyen âge, la technique du colombage bois a été largement utilisée en France.

Les maisons à colombage sont également appelées maisons à pans de bois. Les maisons bois à colombage ont une double structure :

– structure porteuse constituée de poteaux et sablières
– le colombage à proprement parlé : le colombage utilise des éléments de bois verticaux et des traverses horizontales de fortes sections entre lesquels un remplissage est effectué en torchis, briques ou terre.

Le colombage est toujours présent en construction neuve dans certaines régions telles que la Normandie, l’Alsace ou la Sologne.

Maison bois en poteaux-poutres

Système poteau poutre double moisant

Les  maisons bois en « poteaux-poutres » utilise des bois de fortes sections espacés entre eux d’un à plusieurs mètres. Ces poteaux et ces poutres constituent la structure de la maison, ce qui permet de dégager de grands espaces pour installer de larges baies vitrées.

Beaucoup de maisons contemporaines marient l’ossature bois, pour ses avantages thermiques et acoustiques, et le « poteau-poutre » pour disposer de grands volumes et de larges ouvertures.

Maison en madrier ou bois massif empilé

Maison en madrier – bois massif empilé

La plus ancienne technique de construction en bois est celle du bois massif empilé : rondins ou madriers. Comme son nom l’indique, cette technique consiste en l’utilisation de longs éléments de bois placés horizontalement et positionnés les uns au dessus des autres. Longtemps cette technique a été utilisée pour la réalisation de chalets. Cependant depuis quelques années, à l’instar de réalisations américaines, la construction en bois massif empilé autorise une architecture plus moderne permettant de réaliser des maisons contemporaines en jouant sur les volumes, les surfaces vitrées ou les couleurs.

Contrairement au « bois massif empilé », les autres techniques de construction bois utilisent des éléments de bois verticaux.

Retour haut de page