Accueil  /   Rénovation énergétique  /   Isolation des combles perdus

Isolation des combles perdus

Isolation sur plancher haut ou sur plafond suspendu. Nos guides & Prix

Rares sont les maisons construites avant 1974 qui possèdent des combles perdus isolés, il n’y avait à l’époque aucune obligation. Il en va de même pour les immeubles anciens des centres-villes où les combles greniers ne sont quasiment jamais isolés. Or 25 à 30% de la déperdition thermique d’une maison provient de la toiture !

pose isolation comble perdu

Pose d’une isolation dans un comble perdu

L’isolation des combles perdus (donc non aménageables) devient donc prioritaire pour les propriétaires réfléchissants à la rénovation énergétique de leur maison afin d’augmenter son confort thermique (air froid l’hiver et surchauffe l’été), réduire leur facture énergétique et enfin valoriser leur bien immobilier.

L’isolation thermique intérieure des combles perdus (la plus utilisée et moins onéreuse versus isolation par l’extérieure de la toiture) est le plus souvent mise en œuvre sur le plancher des combles, autrement dit au-dessus du plafond de votre dernier étage habité. L’isolation des combles perdus en plaquant l’isolant sous la toiture est soit trop onéreuse, soit difficilement possible du fait de l’accessibilité sur certaines charpentes.

Quelles performances pour l’isolation ?

La performance d’un isolant dépend de son épaisseur, de sa conductivité et enfin de sa résistance thermique (symbole « R »).

Afin de répondre aux exigences de la réglementation thermique et pour pouvoir bénéficier du crédit d’impôt dédié à l’isolation des combles perdus, voici les critères de performances liés à la résistance thermique « R » des matériaux que vous devrez respecter :

Planchers de combles perdus, plafonds de combles et rampants de toiture : résistance thermique ≥ 7 m2.K/W

Pour atteindre ces niveaux de performance énergétique, il faudra poser au moins 20 cm d’isolant.

Pour information, la résistance thermique demandée pour l’isolation des combles aménageables / aménagés devra être supérieure à 6 m2.K/W.


Quels isolants utiliser pour les combles perdus ?

    • laines minérales : laine de roche ou de verre,
    • plastique alvéolaire : polystyrène expansé ou extrudé, polyuréthane.
      Mais nous déconseillons le polystyrène pour l’isolation intérieure des planchers de combles. En cas d’incendie, ils dégagent des fumées toxiques. Le polystyrène reste une bonne solution pour l’isolation extérieure des façades.
    • isolant biosourcés d’origine animal (fibre de mouton – attention fibre de mouton, pas laine de mouton brute qui est très sensible aux mites et dégage une forte odeur, …) ou végétale (fibre de bois, chanvre, liège…).

Vous trouverez sur le site de l’Inies, les informations sanitaires et environnementales sur les produits d’isolation qui répondent aux normes françaises.

La mise en œuvre d’un isolant sur les combles entraine une charge supplémentaire et permanente uniformément répartie dont il faut tenir compte pour le choix de l’isolant (charge admissible).

Quelle épaisseur pour votre isolant ?

En règle générale, l’épaisseur pour l’isolation des planchers bas de comble est de 18 cm.

Si vous souhaitez réduire cette épaisseur, vous devez choisir un isolant avec la meilleure conductivité thermique :  le meilleur isolant sera celui dont le coefficient lambda (λ) sera le plus bas.

La laine de verre possède le lambda le plus faible pour l’isolation de comble perdu : λ=0,03 versus 0,04 pour la plupart des autres isolants. En choisissant la laine de verre vous pourrez descendre à 14 cm d’épaisseur au lieu des 18 cm pour les autres isolants (pour une même résistance thermique).

Notez que l’épaisseur d’isolant représentera moins de 10% du cout total de votre isolation de comble ! Alors notre conseil, ne lésinez pas sur l’épaisseur.

Types de pose pour l’isolation de combles perdus

    • isolation en rouleaux isolants : posée déroulée,
    • isolation en panneaux isolants : pose à plat,
    • isolation par soufflage à l’aide d’une souffleuse,
    • isolation par épandage manuel.

Nous parlons ici uniquement des techniques pour une isolation du plancher des combles perdus. L’isolation de la toiture étant réalisée uniquement s’il doit y avoir une dépose de celle-ci (changement de volige, tuiles,…). Dans ce cas, d’autres techniques peuvent être mises en œuvre, notamment l’isolation par sarking.

Si vous êtes dans une région très rurale, nous vous conseillons d’ajouter des grilles (maille très fine) pour bloquer l’accessibilité à l’isolant par les rongeurs. Sachez tout de même qu’il existe un isolant anti-rongeurs : le brin de chanvre aussi appelé chènevotte, en vrac. Mais celui est très lourd (forte densité) et ne peut être supporté par les plafonds légers comme les faux plafonds en placo / plaques de plâtre.

Type de charpente et plancher du comble perdu

Le choix du type de pose dépend de l’accessibilité au comble, de la charge admissible et de l’état du plancher. On distingue :

  • charpente industrielle / fermette en W,
  • charpente traditionnelle,
  • plafond – plancher bois,
  • plafond suspendu / faux plafond,
  • plafond – dalle béton, …

Exemples de mise en place de l’isolant par type d’isolant et charpente sous comble perdu :

isolation comble perdu avec isolant soufflé sur plafond

Isolation de comble perdu avec isolant soufflé sur plafond- Charpente industrielle / Fermette en W

isolation comble perdu sous plancher avec complexe de doublage sur ossature metallique

Isolation de comble perdu sous plancher avec complexe de doublage sur ossature métallique

isolation comble perdu sous plancher bois avec isolant entre solives et sous-solives

Isolation de comble perdu sous plancher bois avec isolant entre solives et sous-solives – Pose en panneaux

isolation comble perdu sous plancher bois avec isolant sous les solives

Isolation de comble perdu sous plancher bois avec isolant sous les solives – Pose en panneaux

isolation comble perdu sur plafond charpente industrielle fermette W

Isolation de comble perdu sur plafond – Charpente industrielle / Fermette en W – Pose en panneaux

isolation comble perdu sur plafond charpente traditionnelle

Isolation de comble perdu sur plafond – Charpente traditionnelle – Pose en panneaux

isolation comble perdu sur plancher bois, pose en rouleaux

Isolation de comble perdu sur plancher bois – Pose en rouleaux

Ne pas négliger ventilation et étanchéité

Réaliser l’isolation de vos combles sans faire la chasse aux entrées d’air parasites est une perte d’argent !

Ces entrées d’air extérieur peuvent augmenter très sensiblement la facture de chauffage, être une source d’inconfort et remettre en cause l’utilité des travaux d’isolation et le bon fonctionnement de la ventilation. Éviter ces défauts demande un grand soin dans la mise en œuvre des travaux d’isolation (par exemple en utilisant des bandes adhésives spéciales pour réaliser les jonctions des freins vapeur) et des installations électriques.

En rénovation légère (rénovation uniquement de l’isolation), vous n’êtes pas tenu de mettre en œuvre un écran de sous toiture HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur d’eau) qui protège à la fois l’isolation et la charpente. L’HPV devient par contre obligatoire lorsque vous rénovez totalement votre toiture (dépose du toit) au dessus des combles perdus.

Donc, afin d’assurer une bonne étanchéité à l’air de votre comble perdu vous devez installer une membrane d’étanchéité à l’air côté intérieur du comble et ce en fonction du type de plancher du comble (appelé « plancher haut ») :

  1. Plafond en plâtre / plaques de plâtre (placo) sont considérés comme étanches à l’air à condition que les percements pour passage de gaines (électricité, ventilation) soient correctement étanchés. Dans ce cas, pas besoin de poser une membrane d’étanchéité à l’air complémentaire. L’isolation du comble perdu est « réduit » au choix et l’installation de l’isolant.
  2. Planchers en bois : ils ne sont pas considérés comme étanches à l’air sauf si vous disposez d’un parement sous le plancher haut autrement dit si vous avez un « faux plafond » (si oui, voir le point précédent « plafond en plâtre ou placo ») et que les passages de gaines sont bien étanchés (par un joint mastic par exemple). Si vous n’avez pas de « faux plafond » dans la pièce sous le comble perdu, une membrane HPV devra être mise en place avant la pose de l’isolant.

Bien choisir l’artisan réalisant votre isolation

Il est important de choisir un artisan / professionnel RGE qui vous assurera d’une pose dans les règles de l’art et d’accéder au crédit d’impôt. Assurez vous que votre artisan suivent bien les procédés validés par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment).

savoir lire etiquette acermi isolant

Étiquette / certification ACERMI
des isolants

Les procédés d’installation d’isolants pour vos combles perdus sont décrites dans les cahiers suivants du CSTB
n°3647 (avis technique globale),
n°3560_V2 (pour l’isolation en laine minérale)
n°3693_V2 (pour l’isolation en vrac par soufflage).

Le devis de votre artisan devra à minima comporter les éléments suivants sur le produit isolant choisi :

    • marque,
    • code de fabrication,
    • type de produit,
    • référence commerciale du produit,
    • résistance thermique R,
    • numéro d’Avis Technique ou Documents Techniques d’Application.

N’hésitez pas à demander à l’artisan de vous présenter les étiquettes des isolants des produits livrés et posés qui comportent systématiquement: la résistance thermique de l’isolant, sa marque, son épaisseur et sa nature. Vous pouvez aussi consulter le site internet de l’Acermi (Association pour la CERtification des Matériaux Isolants) pour vous renseigner.

Bien insérer un spot / halogène dans l'isolant

Bonne pratique pour insérer un spot / halogène dans l’isolant

IMPORTANT :

Il est également important que les professionnels / artisans qui vont réaliser vos travaux respectent les règles essentielles de sécurité électrique.

Si vous prévoyez une rénovation électrique dans vos combles perdus, il convient de passer les câbles au plus près possible de leur  départ (pieuvre) dans  l’isolant sans le détériorer et en l’entaillant le moins possible.

Cf. schéma ci-contre.

Prix / coût pour l’isolation de combles perdus & devis comparatifs